vendredi 5 avril 2013

#15


incessamment tourner en rond comme si chacun de mes cent pas allait à la recherche d'une parole à adresser au néant

 

résonnent au loin
                        les coups de pelle
                                                  creusant du texte
                                                                           toutes les nuits de leur vie
                                                                                                                 pour quelques miettes à peine


j'écris : une insomnie épuisée



Aucun commentaire: