mardi 23 avril 2013

#35



Regarder gravement l'ennui contre lequel il apprend à jouer, sagement, assis par terre, quelque soit les jouets sous la main, quelque soit la couleur des feutres, dessiner, seul, sérieux, pour soi, pour laisser sa nature digresser au cœur de ces heures bien creuses, jusqu'au moment tant redouté où l'appel de son nom hurlé vient interrompre ce court moment de répit...

j'écris: foutez-moi la paix!


Aucun commentaire: