dimanche 1 mars 2015

#273


"L'aveu est la tentation du coupable" dit Bataille au Procès de Gilles de Rais et la nuit de Wang Wei ne parle plus qu'aux oiseaux source brouillard et nuages. 

La phrase est la tentation du mot. Elle reste son adresse sa peine et son dernier recours. Les phrases ne font qu'avouer le crime et le silence du mot coupable. Silence ! Alors nos paroles sans suite sur ces phrases non écrites ne sont que démenti ou dérobade: seuls avec quelques uns, nous restons au milieu du vacarme du monde. Lettres mortes et phrases mortes. Non écloses. Silence ! 

L'apatride 
avec Wang Wei au temple de Tao Yi 


maître Yi perché au mont T'ai po
au dessus des fumées et nuages 
poèmes chants le long des ravins 
pluie et fleurs sur ton pic solitaire  

ton coeur libre et sans trace
de tes paroles renommées
tu ne parles plus qu'à l'oiseau
aucun visiteur... pour t'écouter
avant l'aube je traverse la rosée des pins
au couchant je loge sur le côté du temple 
une natte au frais des bambous denses 
la nuit claire j'entends au loin la source
indécis parmi les brouillards et nuages
ce soir juste serrant l'oreiller 
rester ici éveillé un moment
pour la nuit encore restante



Aucun commentaire: