mercredi 4 mars 2015

#278


    soif d'aurore
    au soir de la vie,
    la ville la nuit
    sans cesse avance,
    sans répit le monde.


    L'apatride
    à quoi pensait-il... en taxi dans Sài Gòn?



Aucun commentaire: