jeudi 5 mars 2015

#280


Je suis une femme à qui je téléphone. Elle se trouve dans la pièce d'une vieille maison. C'est la guerre. Des ennemis approchent. À l'autre bout du fil, elle pleure, puis raccroche en tremblant de peur d'être repérée. Elle fait maladroitement tomber le revolver qu'elle a dans la main. Une femme ennemie la surprend. La traine par les cheveux. L'immobilise. La viole. Et la femme que je suis devient un homme. Alors que l'ennemie croit que je suis désormais tout à fait inoffensive (inoffensif ?), je l'assomme. Par esprit de vengeance, je m'apprête à la torturer. Je l'attache sur une chaise. Je me regarde à nouveau : je suis bien un homme, et la femme ennemie est tout simplement ma femme. Je m'apprête à lui coller une balle dans la tête quand la peur et le remord de la tuer me paralyse jusqu'aux larmes.


1 commentaire:

anna jouy a dit…

étrange rêve qui fait écho à un de mes anciens cauchemars les plus frappants. j'étais femme au Vietnam, en Asie du moins, en cellule et dans la jungle. on me sort en me tirant par le cou, m'agenouille et pan dans la tempe. réveil en sursaut. épouvante encore là.