vendredi 13 décembre 2013

#152





... ainsi ce fut lui ou moi, ce fut moi avec moi,
tel est ce dilemme de la chose posée par monsieur M.
... écrire ou crier ? la bourse ou la vie ? les mots ou les morts ?
... à ne jamais être écouté, on écrit pour être entendu,
entendu enfin par cette feuille blanche de papier noircie de l'encre de la vérité de sa fiction
... comment donc assurer sa défense?
... nous sommes tous assassins de ce crime prémédité de nous mêmes dont les autres en sont les auteurs.

Nous sommes tous des assassins.

Telle Jocaste et Oedipe, telle Iphigénie et Agamemnon, tel Caïn et Abel, tels ces femmes et ces hommes, monsieur M. et Son auteur seraient donc dans notre remord... la conscience infinie du monde ?... car la faute et le crime ont rempli l'univers depuis la nuit des histoires et des temps.

Et j'ai eu peur.
Et puis quand le temps d'une éclaircie s'est levé, je me suis mis à fuir à traverser à la nage l'océan devenu un simple lac...

l'apatride avec Maurice Blanchot:
...  Ils ne disaient pas: "j'ai peur", mais: "la peur" Et aussitôt la peur emplissait l'univers...





Aucun commentaire: