samedi 12 octobre 2013

#109



« Notre rendez-vous se doit d'avoir un prix.
Aussi modeste soit-il. Il vous faudra payer.
C'est ainsi. »


Ainsi, un lundi, la porte était ouverte. Je suis entré.
J'ai échoué ici à cette adresse.
J'y racontais ma parole, cherchant vainement le fin mot de son histoire 
tombant un peu plus chaque jour dans une fiction à incessamment relire, corriger, raturer, vérifier.

À force ma voix est devenue celle d'un sujet, 
sujet de rêve de mensonge d'écriture délirée de souffrance 
de désir d'adresser...

Sujet d'un silence aussi. 
Surtout.

En parler

Et puis n'être plus certain que ça serve a quelque chose.
Et puis se rendre compte d'avoir eu besoin de quelque-chose n'ayant servi à rien.

Mon dernier billet à la main
je suis partagé 
à la fois triste et soulagé 
de quitter la voix m'écoutant dans mon dos.


Je fermerai moi-même la porte.

L'adresse est morte. 
Je porte le deuil de ma parole vaine




J'écris : aujourd'hui j'ai dit à mon ami que j'allais dire au revoir à mon ami du lundi






Aucun commentaire: