jeudi 2 mai 2013

#44




Monsieur M., la voix de votre écriture, celle de votre billet publié gratuitement à une vingtaine d'absents, c'est elle qui compte! Elle seule! Cette voix c'est la vôtre! C'est celle de votre silence des dîners entre «amis»! Celle de votre honte! De votre obscène mépris! Décidément monsieur M.! Que de linges sales à jeter ici-bas! Vous n'en pouvez plus n'est-ce pas?! Vous avez besoin de sortir de chez vous! D'aller marcher tout seul! Souffler un peu! Prendre l'air! Casser un verre de rage sur les carreaux ! Claquer la porte ! Ne jamais plus revenir! Ne jamais plus écrire! Et ce sans même vous retourner! Partir pour rien! Comme pour s'en remettre au secret... Sans un mot! Sans explication! Sans raison! Fatigué d'avance d'avoir en plus à vous justifier!
Vous savez, monsieur M., je prétends ne pas avoir la prétention d'être quelqu'un de confiance. 


j'écris: je suis le traître le plus aimé de mes amis.


 

Aucun commentaire: