samedi 11 juillet 2015

#329


Écrire dès qu'on se lève
Écrire ce qu'on regarde... là où sa vie s'est posée
comme ça

juste aligner les mots
sur le passant qui crache par terre... l'inconnue qui passe
sur le chien qui pisse puis remue la queue

comme ça écrire "n'importe quoi" mais pas n'importe comment...
écrire sans chercher ni le beau ni le pittoresque ou le nostalgique... assez de souvenirs, assez des histoires... car il y en a trop... le mot est juste écrit sans parfum ni souffrance ni eau de rose...

Écrire les mots qui sortent, de notre bouche, encore non lavés de leurs nuits
Écrire comme ça, comme si les mots étaient des couleurs pour un brouillon ou une esquisse... d'un paysage d'une nature morte, somme toute son portrait.


Le mot Tao écrit sur une plaque de pierre a fini avec le temps par prendre la couleur de la mousse.

L'apatride



Aucun commentaire: