lundi 23 février 2015

#268


"La poésie se joue dans une tension du sens autant que des mots, des signifiés autant que des signifiants."
Yves Bonnefoy (préface à W.B. Yeats Quarante-cinq poèmes nrf / Gallimard)

Une traduction se doit d'être un acte de poésie encore plus quand il s'agit de traduire un poème... plutôt raconter le poème que le transposer, plutôt dire sa lecture et non translater le sens par la compréhension de son image... plutôt relater ce vide léger des mots que leur sens...
"afin de sauver la pensée... il faut être libre... en lisant au devant de soi... Traduire ce n'est pas répéter c'est d'abord se laisser convaincre..."
Admirable Yves Bonnefoy...

L'apatride




ici en contrebas de ces verts bambous
du Pic de lotus voilà la cité des mirages
sous son rempart les trois pays de Ch'u
au delà d'épaisses forêts les neufs Affluents
inondent herbes fougères... jambes croisées
assis sous le pin le pinceau du poème
relate le vide léger des nuages blancs
le monde sans la venue des hommes

             montée au Temple de la compréhension
             Wang Wei

Aucun commentaire: