mardi 26 avril 2016

#421


   cernée de rêves remis à une autre fois
   la voix du poème s'éloigne peu 
   à peu recouverte par les bruits du petit matin 
   la lampe de chevet n'éclaire plus grand chose
   à la fenêtre égaré regarder l'aube comme le crépuscule 
   d'une énième nuit d'écriture à jamais inachevée




3 commentaires:

anna a dit…

inachevée...oui il faut l'espérer.

Dominique Hasselmann a dit…

soleil plongeant...

Anna Urli-Vernenghi a dit…

Ils sont agréables aussi les bruits du petit matin, non ?