samedi 27 juin 2015

#320


Le pire. Tu l'as presque atteint. Certes, tu étais ivre. Mais l'ivresse n'y est pour rien. Cette violence en toi, elle gronde depuis longtemps. Ce soir l'orage a subitement éclaté. Ses éclairs ont dévoilé la pâleur de ton visage de monstre. Chaque jour, tu feins de l'ignorer. Pourtant le monstre est là, tapi dans l'ombre de chacun tes silences, baignant dans des relents d'humanité nauséabonde.

Que dire du regard de T., sa surprise dans la terreur, ses tremblements devant celui qu'elle rencontre pour la première fois, après plus de huit ans de vie commune. Te voir dans ses yeux te glace le sang. Tu ne peux le supporter plus longtemps, descends pour y échapper. Assis sur un banc, seul, tu cherches une issue à ce désastre en levant la tête...



... mais la lune te regarde avec la même crainte.



Aucun commentaire: