jeudi 15 octobre 2015

#364



    trois heures et quart au coeur 
    du noir la lueur d'une écriture 
    clandestine veille 
    sur la ville profondément 
    endormie



Aucun commentaire: