mardi 12 août 2014

#208



                                     chassé
                                     livré à la nuit et la soif

                                     alors il fit ce vagabond
                                     qui essaie tous les chemins
                                     franchit forêts déserts
                                     et marécages
                                     quête fiévreusement
                                     le lieu où planter
                                     ses racines

                                     cet exilé
                                     qui se parcourt et s'affronte
                                     se fouille et s'affûte
                                     emprunte à la femme
                                     un peu de sa terre et sa lumière

                                     ce banni que corrode
                                     la détresse des routes vaines
                                     mais qui parfois
                                     aux confins de la transparence
                                     hume l'air du pays natal
                                     et soudain se fige
                                     émerveillé


Charles Juliet




Aucun commentaire: