lundi 16 septembre 2013

#102




...souvent ou parfois
il est parti... parti
sans se retourner
là où
les histoires s'effacent
là où
les mots ne sont que de dos
là où les mots n'ont pas de voix

de même l'oubli
de même la mort
comme un nom devenu un prénom
tout ça quoi... apatride c'est ça
peut-être somme toute
n'est ce pas?

"...regarde comme je t'oublie regarde moi...
Hi-ro-shi-ma
c'est ton nom."

un nom commun... à tous... à oublier
oui simplement tout simplement


L'apatride

(écho aux cosaques des frontières)


Aucun commentaire: