lundi 16 septembre 2013

#102 bis



et il entendit de lui même 
ce qu'il a toujours entendu 
et qu'il ne voulait jamais 

entendre...

c'est le moment et l'heure 
où ainsi tout chacun sans bagage
a donc à partir... seul enfin

que le mot devient un acte


L'apatride 







Aucun commentaire: