vendredi 30 janvier 2015

#253


...
souviens toi
ces nuages
          qui volent
          et sans cesse reviennent
du pied du ciel là bas
          sous la pluie
          éparse fine
regarde
la route maintenant
          une dernière fois
          demain s'en va
et un bouquet d'herbes et sa fleur fanée
          salissent
          et verdissent
la chemise depuis longtemps décousue

ainsi l'histoire
d'une vie
          emportée avec les vents à l'horizon



Wang Wei en libre traduction apatride

le vide
éternel
lointain