jeudi 2 avril 2015

#296



Dans une longue voiture. Mon ipad à la main. Je cherche à comprendre le texte que je suis en train d'écrire. Je vois à travers la vitre un homme en chapeau qui passe. On gare la voiture en double file. ll pleut des cordes. Je rejoins l'homme et lui demande ce que c'est que ****. Il m'explique à voix basse, lentement. Je le remercie et sors de la voiture. Il me dit que je ne peux partir ainsi, que je détiens là une information qui ne fait plus de moi un homme libre. Il tente même de me retenir par le bras. Je me dégage et me dirige vers des toilettes. J'ai très envie de chier. Sur le trône, j'ai la diarrhée. Mon ipad à la main, je relis mon texte tout en chiant. Soudain j'aperçois au dessus de la porte des toilettes un chapeau noir. C'est l'homme qui m'a suivi. Il entre. Je lui dis que je n'ai pas fini de chier. Il s'en fout, me prend par le col et me traine sur le sol le cul à l'air. Je cherche par tous les moyens à me remettre le pantalon. J'arrive dans une sorte de prison. J'entends le bruit de l'électricité. On me met un drap noir sur la tête. Malgré tout j'aperçois un homme en face de moi en train de se faire torturer. L'homme remarque que je regarde et me donne l'ordre de couvrir mon regard du drap noir. Je ne dois plus rien voir, sinon, représailles, torture. J'entends deux gardes parler. Ils discutent du rythme de sommeil des prisonniers. Je tente de dormir...



1 commentaire:

annajouy a dit…

... se lever, écrire. le rêve remet à l'homme sa copie