lundi 13 octobre 2014

#220 bis


Les gens du continent de l'Empire du Milieu, les gens du pays des LY appellent les étudiants ou autres intellectuels et écrivains « les porteurs de lunettes ». Pour ces porteurs de lunettes, voici une trace de leur Histoire, une légende de leur pays, il y a 4000 ans :
« Hou Yi, puissant chef de tribu, épousa une fort belle femme nommée Chang E, qui était hantée par l’idée qu’elle pourrait un jour parvenir jusqu’à la lune. Ayant découvert que son époux avait obtenu de Xi Wang Mu, la reine du ciel, un élixir magique, elle l’avala en secret. Elle s’aperçut alors qu’elle pouvait voler et, plantant là... Terre et mari, elle partit pour la lune d’où elle ne revint jamais. »

Pendant des millénaires, des générations de Chinois ont répété cette fable. Chaque fois que les poètes évoquaient la lune, ils ne manquaient pas d’introduire quelques allusions à Chang E, seule dans son royaume lunaire, avec pour unique compagnie le bûcheron Wu Chang et un petit lapin blanc. Au fond de la mer de ciel bleu, le cœur solitaire, Chang E doit certainement se repentir d’avoir volé l’élixir.

L'apatride


Aucun commentaire: